Le fonctionnement du sommeil

Tout comme boire et manger, le sommeil est une activité fondamentale pour notre bien être.

Il reste encore beaucoup de choses à découvrir sur le sommeil mais pour l'instant, on sait que c'est pendant le sommeil que nous sécrétons 75% de notre hormone de croissance, substance indispensable chez l'enfant, mais aussi chez l'adulte.
En outre, cette hormone a pour rôle d'empêcher la dégradation des tissus et de préserver le capital protidique nécessaire à la cicatrisation et à la régénération cellulaire. Schématiquement, on peut dire que le sommeil permet la restauration des cellules nerveuses, qu'il diminue le taux de cholestérol et nous aide à prévenir les rides.

femme qui dort

Nous passons en moyenne un tiers de notre vie à dormir !
Le sommeil est un phénomène dans lequel vous êtes extrêmement actif. 4 à 6 fois par nuit, vous allez traverser 4 phases de sommeil à ondes lentes, et 1 phase de sommeil paradoxal. Dans cette phase, votre cerveau va se trouver totalement survolté.
Le sommeil est profondément lié à la récupération physique et à notre bonne santé, à la qualité, par exemple, de notre système immunitaire, à la récupération psychologique, à la mémorisation à long terme.

Pour améliorer votre sommeil évitez par exemple de regarder un film d'horreur avant d'aller dormir, ou de boire du café ou du thé en fin de journée. Vous aurez du mal à calmer votre système de vigilance qui risque de rester en état d'alerte.
Tentez, le soir, d'effectuer des activités relaxantes. Vous laisserez ainsi beaucoup plus facilement le sommeil arriver.

Pour aider votre corps à mieux dormir mangez léger, mangez plutôt des glucides (pain, pâtes, riz) que des protéines car les acides aminés des protéines freinent la sécrétion de sérotonine, une substance active dans l'installation du sommeil.
Vous pouvez boire un verre de lait qui contient un somnifère naturel, le tryptophane.

Quand vous ressentez la fatigue, c'est que votre organisme souhaite se mettre en veille.
Le sommeil est primordial pour le bon fonctionnement de notre corps, pour cette raison la marque Sleep Line a développé un matelas à eau (Confort 4D®) qui contient des couches de fibres pour éviter le mouvement de l'eau.
Ce matelas est équipé d'un système de chauffage réglable, ainsi vous réglez vous même la température de votre lit pour détendre rapidement vos muscles dès votre couchage.

Comment mieux dormir ?

courbe point de pression matelas a eau

Sur un matelas traditionnel les points de pression exercés sur votre corps vous obligent à vous tourner sans arrêt, diminuant ainsi vos phases de sommeil profond.  Quant vous dormez sur un matelas à base d'eau et de fibres,  votre corps ne ressent pas la nécessité de bouger car la circulation du sang se fait correctement. Quelle que soit la position de couchage on se trouve agréablement bien !

Une femme enceinte peut dormir sur le ventre jusqu'au dernier mois de sa Grossesse, sans aucun risque pour le bébé.

Fatigue et endormissement

Le début de la phase d'endormissement va se caractériser par une impression subjective de fatigue et de ralentissement. Nous connaissons tous ce moment où nous avons tendance à fermer les yeux et à soupirer. En réalité, notre cerveau est en train de passer en phase de "mise en veille".

Le cerveau commence à diminuer l'activité de certaines zones responsables de la vigilance. La plus connue étant la formation réticulée, qui traite une importante quantité d'informations venant du milieu extérieur. La formation réticulée est située à la base du cerveau, et constitue un véritable carrefour de l'information. On comprend que pour s'endormir, le cerveau la déconnecte progressivement...

Par contre, il active certaines zones qui ont pour particularité de susciter le sommeil. C'est le cas du système Raphé, qui occupe cette fonction somnifère.

En d'autres termes, les vigiles (formation réticulée) sont priés d'arrêter leur travail de surveillance et d'attention, tandis que le marchand de sable (système Raphé) passe éteindre les lumières.
Il est temps d'aller au lit !

Les phases du sommeil

Vous entrez après quelques minutes dans un premier type de sommeil : le sommeil lent.

Le sommeil lent est appelé ainsi car les "ondes" électriques émises par votre cerveau sont lentes et tranquilles. Le sommeil lent est lui-même constitué de 4 phases progressives :

1/ PHASE I : Vous vous trouvez dans un état de quasi inconscience. On vous réveille facilement. Et si c'est le cas, vous répondez en soupirant que vous vous endormiez.

2/ PHASE II : Vous êtes endormi, mais encore dans un sommeil lent et léger. On vous réveille toujours facilement.

3/ PHASE III : Vous allez devenir plus difficile à réveiller. Vous entrez dans un sommeil profond. Les ondes s'amplifient encore.

4/ PHASE IV : Les ondes électriques émises par votre cerveau sont maintenant très amples. Vous êtes dans un sommeil très profond. Quiconque voudrait vous réveiller devrait vous secouer.

Nous sommes maintenant à peu près 1h30 après votre endormissement et vous allez quitter le sommeil à ondes lentes.
Vous entrez dans le deuxième type de sommeil : le sommeil paradoxal. Assez brusquement, les ondes de votre cerveau se font beaucoup plus rapides et nerveuses. Votre nuque se détend complètement. Vos yeux se mettent à bouger dans tous les sens. On observe des petits mouvements corporels saccadés. Votre respiration est elle aussi saccadée.
Votre cerveau est véritablement survolté ! C'est à ce moment que vous rêvez le plus. Et pourtant, vous ne bougez pas car une puissante déconnexion, un véritable "débrayage" a lieu à la base de votre cerveau. Heureusement, sinon, vous casseriez tout autour de vous. C'est pour cela que l'on parle de sommeil paradoxal !
Et tout cela va durer une dizaine de minutes. Avant de repartir pour un nouveau cycle complet.

Ces quatre phases de sommeil à ondes lentes suivies de la phase de sommeil paradoxal vont se répéter en moyenne 4 à 6 fois par nuit, jusqu'à votre réveil.

cycle du sommeil

Le rôle du sommeil sur notre corps

La question de l'utilité du sommeil est très actuelle dans la mesure où il demeure difficile d'y répondre.

Le sommeil assure bien évidemment une récupération mentale et physique incontournable. Priver quelqu'un de sommeil aura un impact sur ses comportements et sa santé mentale : irritabilité, pertes de mémoire, troubles importants de l'humeur allant jusqu'à la paranoïa, etc.
On attribue principalement la récupération mentale au sommeil paradoxal.

Au niveau physique, la privation de sommeil a un impact massif sur le système immunitaire. Il a été démontré que l'absence de sommeil débouche sur des infections parfois mortelles. On pense que le sommeil à ondes lentes est plutôt lié à la récupération physique.

Mais on attribue également au sommeil une fonction de "fixation" en mémoire de ce qui a été appris pendant la journée. Et aussi de suppression de ce qui n'est pas utile à retenir. Pour ceux qui ont la chance de s'en souvenir, on retrouve souvent dans nos rêves des éléments vécus dans la journée.
Le cerveau ferait ainsi "le ménage" dans ses souvenirs.

​  ...