L'histoire du lit à eau

Les plus anciennes traces des lits à eau remontent à plus de 3000 ans. En ces temps reculés, les Perses dormaient sur des outres en peau des chèvres réchauffées au soleil. Les premières modifications furent apportées en 1851, lorsque le médecin anglais Dr William Hooper reconnaissait les avantages du couchage en l'absence de points de pression et introduisait ce procédé dans le traitement de certaines pathologies. Il brevetait un matelas d'eau simple réalisé en caoutchouc.
Plus tard, dans les années soixante, l'Américain Charles Hall affina ce concept et réalisa grâce aux matériaux et moyens modernes le matelas d'eau en PVC que nous connaissons.

Charles Hall, Dr Hooper et tous leurs prédécesseurs employaient exclusivement l'eau, la plus naturelle des substances, comme soutien pour le corps.
L'eau agit comme un appareillage produisant une ambiance d'apesanteur. Dans une situation de pression diminuée et d'absence apparente de poids, notre corps se détend plus profondément. Ainsi, grâce à un sommeil plus profond, la fonction régénératrice de notre sommeil se voit renforcée.
C'est en bref, le principe de l'extraordinaire efficacité du couchage sur un matelas eau.

ancienne generation waterbed

Les lits à eau de l'époque étaient très basiques, composés d'un caisson en bois qui servait à maintenir une poche remplie d'eau, le tout posé sur un socle.
Ce type de lit à eau se nomme " Hard side " Le Hard side est de moins en moins utilisé, car il est en effet difficile d'y mettre les draps, et peu pratique pour rentrer ou sortir du lit.
De plus, ces matelas ne connaissaient pas encore la stabilité d'aujourd'hui car les fibres chargées de la stabilisation ne sont pas encore utilisées.

Profil Softside

​Au début des années 90, une petite révolution dans le domaine du Waterbed.
TTI, fabricant de la marque Sleep Line, introduit le concept du soft-side.
Le soft-side consiste à remplacer le caisson en bois par un contour en mousse.
Cette mousse est fixée sur une partie rigide pour éviter toute déformation de celle-ci.
Esthétiquement, mise à part la présence d'un socle, les matelas à eau ressemblent aux lits traditionnels.
Il est maintenant possible de garder son bois de lit, et de remplacer sommier et matelas pour un lit à eau.
softside tti
matelas vinyle 4 D

En 2005 TTI a fait un pas révolutionnaire dans la fabrication de ces matelas, avec la création de la feuille PVC 4D®, une technologie brevetée qui améliore la durée de vie des matelas.

Ce vinyle est 30% plus solide que les vinyles normaux. Ceci a été testé au niveau de la résistance aux fractures.
Le vinyle 4D® résiste à plus de 10.000.000 plis répétés.
Ce résultat est la conséquence d'un procédé de fabrication tout à fait différent.
Non seulement la méthode de mélange des matières premières, mais surtout la façon de transformer la pâte PVC en vinyle rendent les résultats optimalisés.
Les processus de production 4D® garantissent une structure moléculaire très forte dans les 3 dimensions.

comparatif point de pression matelas

De plus, les plastifiants polymères de haute qualité ne se dissolvent pas dans l'eau du matelas.
Ceci garantit une souplesse du matériel pendant une très longue période, même en contact permanent avec de l'eau.
Les plastifiants à structure moléculaire plus simple, monomère se dissolvent plus vite avec, comme conséquence, le durcissement du vinyle.
Le vinyle 4D® vous garantit confort et qualité pendant longtemps.

coupe couchage matelas a eau

Aujourd'hui, les matelas à eau Sleep Line sont équipés de plusieurs couches de fibres, ou d'une mousse synthétique pour un maximum de stabilisation.
La température du matelas est réglable, grâce à un thermostat électronique.
Nous vous proposons plusieurs modèles de lit, un grand choix de couleurs, mais aussi de nombreuses options (tiroirs, coffre fort, matelas 5 zones, kit massage…etc).



...